Blog

Home » Blog » Surpoids dans l’enfance et le risque de diabète

Surpoids dans l’enfance et le risque de diabète

Mai 18, 2020 | Check-up médical, Médecine Générale

Surpoids dans l’enfance: le poids péripubertaire est l’élément-clé du risque ultérieur de diabète de type2.

La forte augmentation de l’obésité chez les enfants se traduit par une hausse des cas de diabète type 2?

Mode de Vie durant l’enfance

Les interventions sur le mode de vie retardent l’apparition d’un diabète de type 2 chez les personnes à risque. Dans le monde, 23% des enfants sont en surpoids ou obèses. Dans l’enfance, un poids augmenté (sans être classé surpoids) est associé à un surrisque de diabète de type 2 à l’âge adulte.
Cependant, la perte de poids chez ces enfants en surpoids ou obèses permettrait-il de réduire le risque de diabète plus tard? L’objectif de l’étude était de déterminer si ce surrisque de diabète type 2 persistait après rémission du surpoids avant l’âge adulte.

Précision

Pour commencer, il est très important de bien préciser que l’on va parler de diabète de type 2 chez l’enfant. Car, classiquement, le diabète se définissait par une hyperglycémie chronique. c’est-à-dire un excès permanent de sucre dans le sang, et se présentait sous deux grandes formes :

  • Le diabète de type 1: 10% des personnes atteintes. Il est défini comme le diabète touchant l’enfant et les jeunes adultes.
  • Et également le diabète de type 2: 90% des personnes atteintes. Il touche plus particulièrement les adultes de plus de 45 ans, sédentaires et en surpoids.

Le déclenchement du diabéte

Le déclenchement du diabète de type 1 chez l’enfant est très rapide. Une montée très forte de la glycémie va entrainer des symptômes très visibles. Par exemple, une perte de poids massive et des enfants qui vont boire énormément et uriner très fréquemment. Comme chez l’adulte, le diabète de type 2 chez l’enfant présente un démarrage silencieux avec une hyperglycémie qui s’installe progressivement dans le temps. Par conséquent, ce sont des symptômes beaucoup moins visibles. Il est donc recommandé de réaliser un dépistage ciblé.  En dépistant, par une mesure de la glycémie. Tous les deux ans, les enfants et les adolescents qui présentent au moins trois facteurs de risque avant la puberté et au moins deux facteurs de risque après la puberté.

Ces facteurs de risque sont :

  • La présence d’une obésité
  • Des antécédents de diabète de type 2 dans la famille proche
  • Une exposition au diabète gestationnel durant la grossesse de la maman
  • Et enfin des premiers signes de dérèglement de la glycémie

Le diabète type 2 chez les enfants

Surpoids et diabète

Diabète lié au surpoids

Généralement, la maladie se manifeste après 40 ans et elle est diagnostiquée à un âge moyen proche de 65 ans. Toutefois, le diabète de type 2 touche aussi de plus en plus de sujets jeunes. Cela comprend des adolescents, voire des enfants et notamment les filles. Le diabète de type 2 (DT2) n’est plus l’apanage du sujet adulte !

Depuis les 20 dernières années, le diabète de type 2 chez l’adolescent est en progression dans le monde surtout au USA, au Japon et en Angleterre. L’obésité corrélée aux habitudes alimentaires, à l’insuffisance d’activité physique et aux antécédents familiaux de diabète. L’absence fréquente de symptômes chez l’enfant ou l’adolescent complique le diagnostic du diabète de type 2 qui est souvent révélé par une complication aigüe (acidocétose ou coma hyperglycémique hyperosmolaire).

Perdre du poids durant l’enfance pour faire reculer le diabète?

Est-ce que la perte des kilos en trop provoque une réversibilité du risque de diabète ou cela reste t’il « imprimé » dans l’organisme?  Avant quel âge est-il nécessaire de maigrir ?

  • Souffrir de surpoids à l’âge de 7 ans et perdre du poids avant l’âge de la puberté, n’a pas d’incidence sur le risque de survenue de diabète.
  • Souffrir de surpoids et perdre du poids après 13 ans, mais avant 26 ans, entraine un risque de diabète de type 2 divisé par trois. (Comparativement à ceux ayant conservé leur surpoids).
  • Être en surpoids entre 13 et 26 ans engendre un risque plus important de diabète de type 2 que d’être en surpoids à partir de l’âge de 26 ans.

Conclusion

Les hommes qui étaient en surpoids dans l’enfance étaient le plus à risque à l’âge adulte. Ceux en surpoids à 7 ans mais en rémission à 13 ans, avaient un risque similaire que les hommes sans surpoids de développer un diabète de type 2.
En comparaison des hommes qui n’ont jamais été en surpoids, ceux qui étaient en surpoids à 13 ans mais qui ne l’étaient plus à l’âge jeune adulte, avaient, eux, un surrisque persistant de diabète de type 2. Celui-ci était bien moins important que celui des hommes toujours en surpoids jeunes adultes.
Une augmentation du poids entre 7 ans et l’âge jeune adulte était donc associée à une augmentation du risque de diabète de type 2 même chez les hommes dont le poids était normal à 7 ans.

En conclusion, il apparaît que le surpoids à 7 ans est associé à un surrisque de développer un diabète de type 2 à l’âge adulte. Si seulement ce surpoids persiste après la puberté. C’est pourquoi un surpoids péripubertaire semble être un facteur important de développement du diabète de type 2.

 

Docteur Marc Adasy. Médecin Généraliste à Empuriabrava et Médecin hospitalier à l’Hôpital de Perpignan, Ancien Médecin Hospitalier au CHU Dupuytren Limoges.

Tu pourrais aussi aimer…

error: Le contenu est protégé!!
+ 33 664 732 441